Avant-première de « Madres Paralelas » le nouveau film de Pedro Almodóvar à Festival Huellas

Comme nous l’avons fait l’année dernière avec « La Voix Humaine » nous avons une nouvelle fois une avant-première de Pedro Almodóvar pour partager avec notre public lors de la clôture du IVe Festival Huellas le 31 octobre à Vieux Boucau.

Nous aurons la présence de José Luis Alcaine, directeur de la photographie du film, et une conférence aura lieu sur le processus créatif et la relation entre José Luis Alcaine et Pedro Almodóvar.

Le film sera présenté par Carlos Laureda, rédacteur pour le magazine Fotogramas, membre des Prix Feroz et membre du Conseil d’Administration de l’Académie Lumière.

La sortie du film en salles en France est prévue pour le mois de décembre prochain.

SYNOPSIS
Sur deux ans, le film suivra deux femmes qui ont accouché le même jour et qui ont des trajectoires parallèles.

Bande annonce officielle de ‘Madres Paralelas’, écrit et réalisé par Pedro Almodóvar et avec Penélope Cruz, Milena Smit, Aitana Sánchez-Gijón, Israel Elejalde, Rossy de Palma et Julieta Serrano.

 

Promotion du cinéma français en Espagne

Pour sa 4ème édition, le Festival Huellas signe un accord avec les Cinemas Cinesa pour projeter à Madrid les courts-métrages finalistes de sa compétition et une sélection de courts métrages français. Cette convention confirme la volonté du festival de stimuler les échanges et la promotion du cinéma entre la France et l’Espagne.

Promouvoir le cinéma français en Espagne

L’association culturelle Chocolat Cinema, qui organise le Festival Huellas, innove et traverse les Pyrénées. Elle prépare et planifie des projections des courts-métrages finalistes du festival et d’une sélection de courts métrages français dans le cinéma “Cinésa Principe Pio” à Madrid.

Ce nouveau projet participe au soutien et à la diffusion du cinéma français et des nouveaux cinéastes en Espagne. Ainsi les courts métrages français sélectionnés bénéficieront d’une mise en lumière en Espagne et toucheront une audience inédite. L’entrée sera gratuite et l’association invitera la presse et les acteurs des industries et secteurs œuvrant pour la promotion de la culture française en Espagne.

Promouvoir le cinéma espagnol en France

Le Festival Huellas aspire à promouvoir, soutenir et diffuser les créations cinématographiques non seulement françaises mais espagnoles également.

Cet événement se révèle comme un authentique pont cinématographique entre la France et l’Espagne. Une seule ambition anime ce festival : mettre en lumière des films qui laissent des empreintes.

Ainsi lors des éditions précédentes, des longs-métrages espagnols ont été programmés dans des salles de cinéma landaises. Des courts métrages de la sélection officielle mais aussi des fictions hors compétitions ont été projetés.
Cette diffusion assure de nouvelles perspectives à des œuvres du septième art ibérique ainsi qu’à leurs réalisateurs et acteurs.

Venir au Festival Huellas

Cette année, le Festival Huellas se tiendra à Vieux-Boucau du 29 au 31 octobre. Des longs et courts métrages seront projetés au cinéma L’Albret. Des films sont également diffusés au cinéma l’Atlantic à Soustons.

Pour la compétition officielle, une sélection detrois courts-métrages espagnols et trois courts-métrages français seront sélectionnés pour leur qualité artistique et technique. Un jury franco-espagnol constitué de représentants talentueux de différents métiers du cinéma récompensent les meilleures créations cinématographiques.

 

Article écrit par : Amelie Zanin

Affiche du IV Festival Huellas

Le Festival Huellas a établi un partenariat avec l’association des artistes des Landes Artelandes pour promouvoir le talent et le travail des artistes du département.
Parmi les différentes propositions, celle choisie a été l’œuvre de Denis Vincent, artiste dacquois.

PRÉSENTATION 

La 4ème édition du Festival Huellas, pont cinématographique entre la France et l’Espagne, se déroulera du 29 au 31 octobre 2021 à Vieux Boucau Les Bains.

Cette année, les organisateurs ont fait appel à l’association Artelandes, pour la réalisation de l’affiche de la manifestation. Cette association a été créée par des artistes des Landes et des Pyrénées Atlantiques, afin de mettre en place un système de location d’œuvres d’art. L’association compte à ce jour 35 artistes.

Les amateurs d’art peuvent être des entreprises, des administrations, des banques, des commerces, hôtels, restaurants, bars… et aussi des particuliers. Tout comme pour le Festival Huellas qui est diffusé dans différentes communes des Landes , il s’agit de favoriser, par ce biais l’accès à l’art à tout un chacun. Forte des objectifs qui l’animent, Artelandes s’est lancé dans un projet de création de lieu intermédiaire.

Artelandes a donc lancé un appel à candidature auprès de ses adhérents en juin pour proposer le visuel de l’affiche. Sept projets ont été soumis aux organisateurs du Festival Huellas qui ont retenu la proposition de Denis Vincent, artiste dacquois.

Ce dernier est né à Fort de France en 1971. En 1989 il débarque en métropole pour obtenir 6 ans plus tard son diplôme des Beaux-Arts à Orléans, en photographie. Graphiste pendant plus de 20 ans, de Brunstatt à Dax en passant par Paris, il explore encore et toujours l’image… Que ce soit par la photographie, la peinture ou l’ordinateur, il provoque à travers ses œuvres une émotion, une réaction, une interrogation, une réflexion… Ses œuvres sont à découvrir sur www.denis20100.com.

Contact : Festival Huellas : www.festivalhuellas.com

Contact Artelandes : artelandes@gmail.com

Palmarès III Festival Huellas 2020

Photo du Jury avec le directeur du Festival Huellas : Le Directeur de Casting David Bertrand, Le directeur du Festival Huellas Fernando Ariza, La Comédienne Anne Consigny et le Critique de cinéma Carlos Loureda.


– Meilleur Court métrages Espagne-France : LE SYNDROME ARCHIBALD, réalisé par Daniel Perez, FRANCE

– Mention spéciale du jury : AHÍ, DENTRO, réalisé par Manuel Castillo, ESPAGNE

– Meilleur Court métrages Européens : STICKER, réalisé par Georgi M. Unkovski. MACÉDONIE.

– Prix du public : LOU, réalisé par Camille Landru, FRANCE

– Prix Coup de Coeur Asso Chocolat Cinéma : A LA CARA, réalisé par Javier Marco, ESPAGNE,

– Prix Huellas tv et Plateformes : PEDRO RIVERO, The Platform.

Le jury a souligné l’énorme qualité des finalistes ainsi que leur gratitude pour leur participation à un festival si nécessaire en ce moment. « C’était très difficile, pour nous, nous récompensions les 6 finalistes » a souligné la comédienne Anne Consigny lors de l’annonce des lauréats du Festival.

L’Association Chocolat Cinéma travaille déjà sur la IV Edition en 2021, qui bénéficie déjà du soutien de la Mairie de Vieux Boucau et de la Communauté des Communes MACS.

 

Pedro Rivero, Prix ​​Huellas TV et plateformes

Pedro Rivero est le scénariste du long métrage EL HOYO (2019) (The plataform), du prix du meilleur film et du prix du public au Festival du film de Sitges et du prix du public dans la section Midnight Madness du Festival du film de Toronto (TIFF).

Après sa première internationale sur Netflix, le film a eu un impact énorme, étant dans le top 1 dans tous les pays où la plateforme opère et devenant l’un des dix plus visionnés de son histoire.

Copyright: Animafest Zagreb

Producteur, réalisateur et scénariste du long métrage PSICONAUTAS, LOS NIÑOS OLVIDADOS, Prix Goya du meilleur film d’animation 2017, lauréat de 18 prix internationaux, présélectionné aux Oscars et nominé pour le meilleur film d’animation européen, et du long métrage LA CRISIS CARNÍVORA (2007 ), le premier film espagnol réalisé en animation Flash pour les cinémas. Producteur, réalisateur et scénariste du court-métrage BIRDBOY, Prix Goya du meilleur court métrage d’animation 2012, récompensé par plus de 40 prix dans des festivals nationaux et internationaux et présélectionné aux Oscars, et producteur et co-scénariste du court métrage SANGRE DE UNICORNIO, nominé pour le Prix Goya pour le Meilleur court métrage d’animation 2015, récompensé par plus de 25 prix. Scénariste pour plusieurs séries d’animation télévisée et pour le long métrage GOOMER (1999), Prix Goya du meilleur film d’animation. Directeur Artistique de ANIMAKOM FEST – Festival International du Film d’Animation de Bilbao. Président de l’Association professionnelle des scénaristes basques entre 2002 et 2008. Professeur de scénario de cinéma dans diverses académies de Biscaye, actuellement à Anima Eskola, à l’École de cinéma du Pays basque et à l’École de design Kunsthal.

À ce jour, il s’implique à nouveau en tant que scénariste dans divers projets de fiction avec Galder Gaztelu-Urrutia et David Desola, respectivement réalisateur et co-scénariste d’EL HOYO, parmi lesquels figure la suite de ce film.

Rencontres cinématographiques!

David Bertrand, importante directeur de casting, « Adieu les cons » maintenant aux cinémas en France, et Carlos Loureda, rédacteur de l’important magazine de cinéma Fotogramas, donneront deux master classes gratuites lors du Festival Huellas à Vieux Boucau.

Le cinéma L’Albret accueillera cette rencontre avec le public de deux grand professionnels du cinéma.

MASTER CLASS – David Bertrand.

Casting: Du rêve à la réalité. De la réalité à la fiction. Entrée gratuite.

Quand on entend « Casting », on pense à beaucoup de choses qui peuvent relever du fantasme.
Certes, c’est une porte ouverte sur un « rêve »: un rôle, soit du travail et plus de visibilité, une opportunité d’exister enfin et qui sait même, durablement.
Beaucoup de pression donc autour de ce moment, qui loin d’être un fantasme, doit être l’opportunité d’un moment réel de travail ainsi que d’une rencontre productive avec le directeur de casting.
Autant être serein et disponible pour embrasser pleinement ce moment-là dans les meilleures conditions et se débarrasser d’autant de mythes qui polluent souvent cet instant.
Cet échange sera l’occasion de se défaire de beaucoup de préjugés, positifs ou l’inverse, afin de passer enfin du « rêve » à la réalité.

DIMANCHE 25 OCTOBRE / 17:30:00 / cinéma L’Albret à Vieux Boucau

 

RENCONTRE – Carlos Loureda.

Rencontre autour du journalisme culturel. Entrée gratuite.

Le cas de la «critique» cinématographique actuelle. Où est la critique cinématographique, aujourd’hui, face à la pluralité des sources d’information et à la démocratisation d’accès aux films sur différents écrans?
Expériences en France et en Espagne, à travers un dialogue avec le public, dans la recherche et la construction d’informations cinéphiles, à la hauteur des attentes et des besoins du spectateur.
Durée: une heure

SAMEDI 24 OCTOBRE / 17:30:00 / cinéma L’Albret à Vieux Boucau

Le dernier film de Pedro Almodòvar The Human Voice clôturera le III Festival Huellas à Vieux Boucau Les Bains.

Après le prestigieux Festival Lumières, Le Festival Huellas, Festival du film espagnol et français à Vieux Boucau, offrira en avant-première le nouveau film de Pedro Almodóvar « The Human Voice ».

Inspiré de la pièce de Jean Cocteau, La Voix humaine, The Human Voice est la première réalisation de Pedro Almodòvar en langue anglaise. C’est aussi une collaboration unique entre deux artistes parmi les plus importants de leur disciplines.

Affiche du film The Human Voice.

Le court métrage consiste à un monologue prononcé par une femme qui parle à son amant au téléphone après qu’il vient de se marier avec une autre fille.

 

Copyright Photo Iglesias MasStars Tilda Swinton

Panorama du cinéma espagnol

Le Festival Huellas, en collaboration avec les cinémas L’Albret à Vieux Boucau les Bains, L’Atlantic à Soustons et Le Royal à Mont de Marsan, projettera 6 longs métrages espagnols dans leur version originale sous-titrée en français.

Madre, réalisé par Rodrigo Sorogoyen: Dix ans se sont écoulés depuis que le fils d’Elena, alors âgé de 6 ans, a disparu. Dix ans depuis ce coup de téléphone où seul et perdu sur une plage des Landes, il lui disait qu’il ne trouvait plus son père. Aujourd’hui, Elena y vit et y travaille dans un restaurant de bord de mer. Dévastée depuis ce tragique épisode, sa vie suit son cours tant bien que mal. Jusqu’à ce jour où elle rencontre un adolescent qui lui rappelle furieusement son fils disparu…

Bande-annonce

Le Mariage de Rose, réalisé par Iciar Bollaín: Alors qu’elle a toujours vécu pour les autres, Rosa décide, à la veille de ses 45 ans de reprendre le contrôle de sa vie. Mais très vite, elle découvre que son père, son frère, sa sœur et sa fille ont chacun pour elle des projets bien à eux et que changer le scénario familial n’est pas si simple.

Bande-annonce

Eva en août, réalisé par Jonas Trueba: Eva, 33 ans, décide de rester à Madrid pour le mois d’août, tandis que ses amis sont partis en vacances. Les jours s’écoulent dans une torpeur madrilène festive et joyeuse et sont autant d’opportunités de rencontres pour la jeune femme.

Bande-annonce

Quien te cantará, realisé par Carlos Vermut: Lila Cassen, ancienne star de la chanson des années 90, prépare son grand retour sur scène. Mais un accident la rend alors amnésique. Avec l’aide de Violeta, sa plus grande fan et imitatrice, Lila va apprendre à redevenir qui elle était.

Bande-annonce

Una vez más, realisé par Guillermo Rojas: De retour à Séville pour les funérailles de sa grand-mère, Abril retrouve Daniel le temps d’un séjour. Ensemble, ils redécouvrent la ville et revisitent leur histoire commune. Avec ses personnages attachants et ses dialogues ciselés, cette comédie romantique de Guillermo Rojas dévoile une renaissance sentimentale tout en rendant un hommage tendre, à la Woody Allen ou à la Jonás Trueba, à la capitale andalouse.

Bande-annonce

El olvido que seremos, realisé para Fernando Trueba: Colombie, années 1980. Le docteur Hector Abad Gomez lutte pour sortir les habitants de Medellin de la misère. Malgré les menaces qui pèsent sur lui, il refuse d’être réduit au silence. Le destin de ce médecin engagé et père de famille dévoué se dessine à travers le regard doux et admiratif de son fils.
Adapté de faits réels, NOUS SOMMES DÉJÀ L’OUBLI QUE NOUS SERONS est à la fois le portrait d’un homme exceptionnel, une chronique familiale et l’histoire d’un pays souvent marqué par la violence.

Bande-annonce

 

Programmation de courts métrages III Festival Huellas

Au Festival Huellas, nous célébrons comme un grand succès, la grande réponse reçu à notre appel à films. Nous avons reçu un total de 402 films, d’Espagne, de France et de toute l’Europe pour nos différentes catégories.

Avoir un grand choix nous permet de créer une offre de grande qualité et de faire connaître notre identité de festival à notre public.

Nous aimons soutenir les cinéastes qui ont vraiment quelque chose de nouveau à dire sur, avec du talent, de la sensibilité et des efforts, et bien qu’il y ait beaucoup d’œuvres merveilleuses qui méritent d’être dans notre Festival, nous sommes obligés de ne pas les programmer toutes pour correspondre à notre programme.

Nous espérons que dans les prochaines éditions, nous pourrons créer de nouvelles catégories et ainsi donner plus d’espace aux artistes et aux professionnels qui le méritent également.

Nous avons été très enthousiasmés par ce programme et nous espérons que le public l’appréciera autant que nous l’avons apprécié.

Sélection officielle compétition de courts métrages espagnols et français

Taro, ESPAGNE, réalisé par Dani Rebner, Durée: 00:15:02
Ahí, Dentro, ESPAGNE, réalisé par Manuel Castillo
A la Cara, ESPAGNE, réalisé par Javier Marco, Durée: 00:13:34
Le Syndrome Archibald, FRANCE, réalisé par Daniel Perez, Durée: 00:20:00
Je Veille sur Toi, FRANCE, réalisé par Janek Tarkowski, Durée: 00:15:59
Lou, FRANCE, réalisé par Camille Landru, Durée: 00:22:00
DURÉE TOTAL: 01:26:35

Sélection officielle compétition des courts métrages européens

Monsieur Quiconque, réalisé par Adalberto Lombardo, Italie, Durée: 00:20:00
Sticker, réalisé par Georgi M. Unkovski, Macedonie, Durée: 00:18:45
Nina, réalisé par de Hristo Simeonov, Bulgarie, Durée: 00:19:04
His Cannibal Grammy, réalisé par Dessislava Nikolova-Besedin, Bulgarie, Durée: 00:16:00
From Matti with Love, réalisé par Jarno Lindemark, de Finlande, Durée: 00:18:03
DURÉE TOTAL: 01:31:52

Sélection officielle courts métrages espagnols VO hors compétition

Un Cuento al Revés, réalisé par Inés Pintor Sierra et Pablo Santidrián, Durée: 00:13:00
La Señora de la Casa, réalisé par Felipe Espinosa Bejarano, Durée: 00:13:00
Quiero contarte algo, réalisé par J.K. Álvarez, Durée: 00:09:04
Al filo del Tiempo, réalisé par Ana Bear, Durée: 00:06:11
Cazatalentos, réalisé par José Herrera, Durée: 00:07:00
Mateoren Ama, realié par Aitor Arregi et Jose Mari Goenaga, Durée: 00:14:30
La Tierra llamando a Ana, réalisé par Fernando Bonelli, Durée: 00:20:00
DURÉE TOTAL: 01:23:05

Sélection officielle courts métrages français hors compétition

Où est Charlie?, réalisé par Jean-Marie Villeneuve, Durée: 00:22:30
Les Égarés, réalisé par Maria Castillejo, Durée: 00:13:37
Dar(k)win Project, réalisé par Loris Lamunière, Charles Mercier, Durée: 00:13:24
La Maman des Poissons, réalisé par Zita Hanrot, Durée: 00:13:34
Pipo et l’Amour Aveugle, réalisé par Hugo Le Gourrierec, Durée: 00:13:16
Un Nouveau Regard, réalisé par Irene Tudela, Durée: 00:14:32
DURÉE TOTAL: 01:30:53

Affiche du III Festival Huellas à Vieux Boucau les Bains.

La troisième édition du Festival Huellas, Festival du cinéma espagnol et français à Vieux Boucau Les Bains, se tiendra du 16 au 25 octobre 2020 et se déroulera dans différentes communes du département des Landes.

Le festival comprendra un concours de courts métrages d’Espagne et de France, un concours européen de courts métrages, des projections de longs métrages espagnols et français, ainsi que d’autres activités parallèles et une cérémonie de clôture avec remise de prix.

Le Festival Huellas a choisi l’artiste landaise Alice Baldys pour la création de l’image de la troisième édition qui a réalisé une œuvre inspirée du peintre espagnol Pablo Picasso.

Biographie de l’auteur

D’origine polonaise, née dans le nord de la France en 1979, Alice Baldys passe son enfance à Paris. Beaubourg est un élément fort de cette période et le centre Pompidou fait partie de son quotidien. Bien qu’attirée par le graphisme de mode, ses études l’orientent vers l’économie et les statistiques. Installée dans les Landes en 2006, elle se détache progressivement de son métier pour redonner élan à son intérêt et sens artistique. De plus en plus prégnant, le domaine de l’art visuel devient alors son activité principale.

Formée par des artistes hétéroclites et touchant à diverses techniques graphiques (dessin, peinture, aérographie) elle aborde dernièrement la peinture digitale en proposant une « mutation numérartistique » de ses œuvres. Alice expérimente jusqu’à tracer son interprétation. Particulièrement réceptive au mouvement, elle s’intéresse de près au monde de la danse. Sa pratique est autant influencée par des danseurs et chorégraphes que des artistes peintres, plasticiens et numériques. Il lui suffit d’un mot pour fabriquer des connexions entre idées et procédés, pour livrer un mélange de réflexion et d’imaginaire original, symbolisé par une expression graphique éclectique et figurative. La danse ne suffit pas seule à sa recherche artistique. elle questionne l’identité humaine, l’allégorie du corps, des émotions et de la pensée. L’abstraction de la gestuelle corporelle, au-delà de la danse et au-delà de la peinture l’interpelle, jusqu’à l’état animique du mouvement.

Ayant aussi une formation en peinture décorative, Alice travaille régulièrement sur des réalisations de décors. La scénographie fait partie des projets phares guidant ainsi sa collaboration vers d’autres disciplines, dont l’objectif commun est la réalisation et le partage d’une création scénique.

Multidimensionnelle et pluridisciplinaire, à l’écoute et moteur dans la conception de projets artistiques, les arts visuels sont aujourd’hui son outil de travail, qu’ils soient graphiques, plastiques ou numériques ; ils lui permettent d’exprimer et interpréter sa créativité.