Infos pratiques

Carte Blanche Fermín Muguruza

Le Festival Huellas a l’honneur de recevoir un invité très spécial, le musicien et cinéaste Fermín Muguruza, dans le cadre de cette activité de promotion du cinéma basque.

Samedi 30 octubre à 18h. Cinéma L’Albret à Vieux Boucau Les Bains. Entrée gratuite.

Photo : Alex Rademakers

Par le biais d’une carte blanche, le Festival de Huellas offre à l’artiste la possibilité de nous présenter un film basque récent. Fermín Muguruza a choisi le documentaire NON DAGO MIKEL ? réalisé par Amaia Merino & Miguel Ángel Llamas.

L’artiste d’Irun nous présentera et parlera du film et d’autres sujets liés au peuple basque et au cinéma et à l’art basques.

Fermín Muguruza, IRUN 1963. Directeur. 

Musicien de projection internationale, d’abord avec ses groupes Kortatu et Negu Gorriak, puis seul, il commence à réaliser des documentaires en 2006, année où il fonde sa propre société de production musicale et cinématographique TALKA RECORDS & FILMS, dans laquelle il travaille comme réalisateur, scénariste, producteur et créateur de bandes originales.
Il a été récompensé par Checkpoint Rock au Festival Amal de Galicia pour le meilleur documentaire, au Festival In-Edit à Barcelone comme meilleur documentaire pour la série Next Music Station, mention spéciale au KRAFTA DOC INTERNATIONALMAKING FILM FESTIVAL à Glasgow pour NOLA ? et meilleur film d’animation au Monterrey International Festival for Black is Beltza, ainsi que la meilleure conception sonore pour le même film au Quirino Ibero-American Animation Festival.

 

BIOFILMOGRAPHIE FERMIN MUGURUZA

  • Black is Belltza II. AINHOA (En production. Prèmiere 2022)
  • Beltza Naiz (2019)
  • Black is Beltza (2018)
  • Nola? (2015)
  • No more tour (2013)
  • Zuloak (2012)
  • Next Music Station (2010/2011)
    – Next Music Station: Morocco (I / II)
    – Next Music Station: Egypt (I / II)
    – Next Music Station: Lebanon (I / II)
    – Next Music Station: Tunisia
    – Next Music Station Syria
    – Next Music Station: Yemen
    – Next Music Station: Kuwait/Bahreim
    – Next Music Station: Sudan
  • Checkpoint Rock. Canciones desde Palestina (2009)
  • Bass-que Culture (2006)

www.muguruzafm.eus

 

FILM NON DAGO MIKEL? Réalisé par Amaia Merino et Miguel Ángel Llamas. 

  • ANNÉE : 2020
  • DURÉE : 1h20
  • PRODUCTION : IZAR Films. Izaskun Arandia, Miguel Angel LLamas.
  • SCÉNARIO : Amaia Merino & Miguel Ángel Llamas
  • MUSIQUE : Gorka Pastor
  • MONTAGE : Amaia Merino
  • ACTEURS : Ion Arretxe, Idoia Aierbe, Garbiñe Garate, Lohizune Amatria, Paco Etxeberria

Amaia Merino. 1970, San Sebastian
Biographie
Depuis 1995, elle travaille professionnellement comme monteuse de films, ayant monté plus de 25 longs métrages (co-scénariste sur plusieurs d’entre eux). Elle est coréalisatrice, coscénariste, coproductrice et monteuse du long métrage documentaire « Asier ETA Biok », lauréat du prix Irizar au Festival du film de Saint-Sébastien 2013, entre autres prix internationaux, et sorti commercialement dans les salles de cinéma en Espagne, en France et en Équateur.

Filmographie
2020 : Non dago Mikel ?
2013 : Asier Eta Biok

Miguel Ángel Llamas. 1980, Noain
Biographie
Miguel Ángel Llamas a travaillé dans différents médias, participant à leur création. Il travaille actuellement à Ahotsa.info, où il a produit plusieurs rapports et projets documentaires. Non dago Mikel ? est son premier long-métrage.

Filmographie
2020 : Non dago Mikel ?

Synopsis NON DAGO MIKEL?
Novembre 1985. Dans le cadre d’une opération antiterroriste, Mikel Zabalza, un jeune conducteur de bus, est détenu avec d’autres personnes par la Garde Civile. Lorsqu’ils sont finalement libérés, les jeunes affirment avoir été torturés, mais Mikel demeure introuvable. Les autorités soutiennent qu’il a pris la fuite et les rues du Pays Basque s’enflamment au cri “d’où est Mikel?”… Amaia Merino et Miguel Angel Llamas reconstituent l’histoire d’une disparition qui secoua l’Espagne avec une précision d’orfèvre, alternant de stupéfiantes images de la télévision d’époque et d’émouvants témoignages recueillis aujourd’hui.

 

 

Le directeur de casting Luis San Narciso. Prix ​​Huellas d’honneur pour sa contribution au cinéma et audiovisuel espagnol.

Sa participation à plus de 30 séries et une trentaine de films, dans lesquels il a travaillé avec les realisatéurs espagnols Almodóvar, Amenábar, Fernando León de Aranoa, ou Querejeta, et les internationaux comme Woody Allen, Ridley Scott , Gaston Duprat le confirme comme le directeur de casting le plus important d’Espagne. Luis San Narciso (Mieres, Asturies) a étudié les affaires et l’art dramatique. Il fait ses débuts d’acteur dans la pièce Petra Regalada, dans laquelle il partage la scène avec Julia Gutiérrez Caba, Ismael Merlo ou Jaime Blanch. Il travaille sur Los ochenta son Nuestro, d’Ana Diosdado, avant de partir pour Londres.

A son retour, San Narciso travaille comme assistant réalisateur avec les plus grands de la scène espagnole, comme Mary Carrillo ou Irene Gutiérrez Caba, jusqu’à ce que sa carrière se tourne vers le monde du casting. Il a travaillé pour Globomedia et était en charge de la sélection des acteurs pour sa série. Il s’agit des distributions de séries telles que Plus que des amis, Journalistes, Compagnons, Policiers, Le groupe, Javier, ne vit plus seul, Sept vies, Aída, Los Serrano, Un pas en avant, Les hommes de Paco, L’internat, Aigle rouge, Vis a vis, je suis vivant ou Victime numéro 8, entre autres.

Son saut vers le grand écran se fait grâce au producteur Elías Querejeta sur Quand tu reviens à mes côtés (Gracia Querejeta, 1999). Viennent ensuite Demander des comptes au roi, de José Antonio Quirós –prix du public au 44e séminaire-, Mondays in the Sun (Fernando León de Aranoa, 2002), Torremolinos 73 (Pablo Berger, 2003), Hours of Light (Manolo Matji, 2004), The Sea Inside (Alejandro Amenábar, 2004), Alatriste (Agustín Díaz Yanes, 2006), Volver (Pedro Almodóvar, 2006), Seven French Pool Tables (Gracia Querejeta, 2007), The Blind Sunflowers ( José Luis Cuerda , 2008), Broken Embraces (Pedro Almodóvar, 2009), The Skin I Live In (Pedro Almodóvar, 2011), ou encore Fe de Etarras (Borja Cobeaga, 2017).

Membre de l’Académie espagnole du cinéma et premier directeur de casting espagnol à rejoindre l’Académie des arts et des sciences du cinéma, San Narciso a reçu, entre autres prix, le Ricardo Franco du Festival de Malaga en reconnaissance de sa carrière, le San Jordi de RNE , le Talent de l’Académie de Télévision et le prix du festival du film de Gijón «Nacho Martínez».

Le Festival international de Valladolid récemment lui a décerné le prix  « Espiga de Honor de la Seminci» en reconnaissance de sa carrière, prix remis par Najwa Nimri et Alejandro Amenábar.

Il travaille actuellement en tant que directeur artistique chez The Mediapro Studio, la première société de production européenne avec 56 bureaux internationaux dans le monde, dont 10 dédiés à la création de contenus, MEDIAPRO est aujourd’hui un acteur incontournable de l’industrie dans la création, la production et la distribution de contenus de tous genres pour la télévision, le cinéma et les expositions. Avec une énorme capacité de production, il s’est associé à des géants mondiaux de l’industrie qui ont fait confiance à MEDIAPRO pour développer, produire et diffuser du contenu ensemble. La récompense est venue à la fois de la main du public et des nombreux prix internationaux que ses productions ont remportés, soulignant parmi eux 2 Oscars, 2 Golden Globes et plusieurs prix Goya.

Il a récemment été directeur de casting pour le film « El Buen Patrón » de Fernando León de Aranoa, qui est le film choisi par l’Académie du cinéma espagnole pour représenter l’Espagne aux Oscars.

Les jurys du IV Festival Huellas

L’Association Culturelle Chocolat Cinéma a l’immense honneur de vous présenter les jurys de la quatrième édition du Festival Huellas, festival de cinéma espagnol et français qui se tient à Vieux Boucau Les Bains du 29 au 31 octobre 2021.

Jury Officiel

Photo : Thomas Lavelle

Astrid Bergés-Frisbey – Actrice.

Née à Barcelone d’un père espagnol et d’une mère franco-américaine, Astrid Bergès-Frisbey a grandi en Espagne, en France, en République dominicaine, et s’installe à Paris pour ses études à l’âge de 17 ans.
En 2007, Bergès-Frisbey décroche son premier rôle principal dans le film de Bernard Stora pour France 2 : « ELLES ET MOI » aux côtés d’Ariadna Gil. Puis elle a passe quatre mois au Cambodge aux côtés d’Isabelle Huppert et Gaspard Ulliel sur une adaptation du roman de Marguerite Duras « UN BARRAGE CONTRE LE PACIFIQUE » réalisé par l’immense Rithy Panh.
En 2008, elle fait ses débuts sur scène au Théâtre Marigny dans « EQUUS » de Peter Shaffer.
Bergès-Frisbey s’est construit une carrière internationale, jouant dans des films français, espagnols, italiens et américains, tout en livrant des interprétations dans ces différentes langues.
En 2011, elle a interprété « Patricia » dans le très classique « LA FILLE DU PUISATIER » de Daniel Auteuil, ainsi que « Syrena » dans «PIRATES OF THE CARIBBEAN: ON STRANGER TIDES», réalisé par Rob Marshall Johnny Depp, Penelope Cruz et Geoffrey Rush. On la voit aussi dans des films indépendants comme le mémorable « I ORIGINS » réalisé par Mike Cahill où elle partage l’affiche avec Michael Pitt avec Britt Marling. Parmi les crédits supplémentaires, citons le français « JULIETTE », premier long métrage de Pierre Godeau, l’italien « ALASKA » réalisé par Claudio Cupellini, l’anglo-saxon « KING ARTHUR: LEGEND OF THE SWORD » de Guy Ritchie.
Plus récemment on a pu la voir dans le film français indépendant « L’AUTRE », premier long métrage de Charlotte Dauphin, où elle joue aux côtés de James Thierrée et Anouk Grinberg, ou l’entendre dans la dernière saison de la série française CANAL + « CALLS » réalisée par Timothée Hochet. Nous pourrons la voir bientôt dans le film familial espagnol « WAY DOWN » de Jaume Balaguero (« REC ») où elle partage l’affiche avec Freddie Highmore, Luis Tosar, Sam Riley, Axel Stein et Liam Cunningham et José Coronado.

Photo : Elsa Pharaon

Nathalie Cheron – Directrice de casting.

Nathalie CHERON a débuté dans le cinéma en faisant cuire des oeufs durs sur un butagaz dans une chambre d’hôtel en Sicile pour Rosanna Arquette sur le tournage du Grand Bleu. Depuis, elle est Directrice de Casting avec plus d’une centaine de films à son actif.

Du film d’auteur, au film populaire, de la série TV Scandinave au Docu-fiction, elle pratique son métier avec passion et amour des acteur·rice·s.

Nathalie Chéron est membre CSA, ICDN, AMPAS et Présidente de l’ARDA (Association des Responsables de Distribution Artistique).

Photo : Ingrid Mareski

Philippe Guillard – Réalisateur et scénariste

Philippe Guillard est un homme aux multiples facettes : joueur de rugby, chroniqueur sportif, réalisateur. Mais il se ressource aussi dans l’écriture. L’ancien sportif professionnel exerce aussi comme auteur de romans, scénariste et dialoguiste.

Il a été rugbyman pendant 12 ans de 1982 à 1994. Surnommé La Guille sur les bords de terrain, il officie ensuite en tant que commentateur et chroniqueur sportif.

Le cinéaste assume durant la même période son envie d’écrire, d’abord en tant qu’auteur de deux romans. Son livre “Petits bruits de couloirs” obtient le Grand Prix de la Littérature sportive. L’ancien rugbyman écrit et réalise aussi des sketchs et des bandes annonces durant ces années à la télé. Il décroche ainsi le prix de la meilleure bande annonce sportive en 2006.

Philippe Guillard offre ses talents de scénariste à plusieurs comédies comme Trois zéro, Camping ou Disco.

Enfin en 2011, sort son premier film en tant que réalisateur “le fils à Jo”, primé au festival du film de Sarlat et de Cabourg. Suivent alors “On voulait tout casser” en 2015 et “Papi-Sitter” en 2020. Son dernier film “J’adore ce que vous faites” sortira au printemps 2022.

Sylvie Landra – Monteuse

Sylvie Landra collabore fréquement avec des réalisateurs internationaux et oscarisés . Elle a monté des films pour Istvan Szabo, Mennno Meyjes et Agnieszka Holland, entre autres. La passion de Sylvie d’explorer différents styles, de la science-fiction à la comédie, du drame à la comédie romantique et même au thriller politique, lui a apporté respect et reconnaissance.

Sylvie est une monteuse membre de l’ACE, des BAFTA des Cesar et de l’Academie des Oscar. Sa curiosité et son intérêt constant pour de nouvelles expériences l’ont amenée aussi à collaborer avec l’artiste contemporain allemand Tobias Rehberger. La carrière de monteuse de Sylvie comprend quatre nominations aux César, dont Léon , le Cinquième Élément et Jeanne d’Arc (Luc Besson). Elle vient de terminer CREATURE le prochain film d’Asif Kapadia (Amy).

Photo : Andrés García Luján

Mireia Oriol – Actrice

Actrice catalane, connue pour avoir participé à des fictions telles que la série « Las del hockey » pour TV3 qui après son succès, leader à chaque diffusion, a atteint la plateforme Netflix.

Faites le saut au cinéma de la main du réalisateur David Victori en tant que protagoniste de « El pacto » avec Belén Rueda, « Touched by fire » de Santiago Lapeira et récemment dans « The art of come back », premier film de Pedro Collantes, long métrage espagnol unique qui a été projeté au dernier Festival de Venise dans le cadre de la Biennale Collage Cinema.

Le tournage de « Alma » vient de se terminer, fiction originale Netflix créée par Sergio G. Sánchez (Marrowbone’s Secret, L’Orphelinat) et réalisée par Sergio lui-même avec Kike Maillo. Mireia incarne Alma, la protagoniste de ce thriller surnaturel, une survivante d’une tragédie scolaire qui reprend conscience, victime d’amnésie et sans aucun souvenir de ce qu’avait été sa vie. De retour chez lui, il commence à découvrir qui il était et comment son cercle d’amis, dont il a perdu beaucoup, façonne l’histoire de sa vie. Au fur et à mesure que sa mémoire se rétablit, il commence à soupçonner qu’il y a peut-être quelque chose dans son passé qui a laissé une marque spéciale sur lui, qui a ouvert la porte à d’autres mondes.

 

Natalia Verbeke – Actrice

Natalia Verbeke a étudié à l’École d’art dramatique de Madrid (R.E.S.A.D).
Elle a suivi un cours d’interprétation pour professionnels avec John Strassberg. Il a également étudié le flamenco avec Miguel Sandoval, le flamenco en théâtre avec Carmen Romera, la danse contemporaine avec Fina Tomás, cours au Schubert Dance Studio, danse classique avec Víctor Ullate, cours au Carmen Roche International Dance Studio. Elle a également étudié dans l’atelier d’interprétation avec Pablo Messiez et un cours de chant avec José María Sepúlveda.

Natalia Verbeke a fait ses débuts au cinéma en 1998 et a travaillé avec des réalisateurs tels que le lauréat d’un Oscar Juan José Campanella, Emilio Martinez-Lázaro et Mateo Gil. Elle est bilingue en anglais et en français.

Dans son travail en France, se distinguent : Les Femmes du 6e étage, réalisé par Philippe Le Guay, pour lequel elle a reçu le prix 2011.- Salamandre d’Or de la meilleure interprétation féminine au Festival de Sarlat ; et Mes trésors du réalisateur Pascal Bourdiaux. A la télévision, il a également travaillé en français dans la série Jeu de dames diffusée par France 3.

 

 

Jury du Prix ARDA

Dans cette quatrième édition du Festival de Huellas, nous avons le plaisir d’avoir un nouveau prix, le Prix ARDA, décerné par un jury composé de directeur·rice·s de casting prestigieux appartenant à l’ARDA. Ce prix a été créé pour récompenser le travail des acteurs et actrices dans les films programmés en compétition.

LARDA (Association des Directeur·rice·s de Casting) se propose de définir et promouvoir le métier de Directeur·rice de casting en France. L’Association a également pour but de défendre et améliorer les conditions techniques, artistiques et déontologiques dans lesquelles nous exerçons nos compétences, ainsi que de créer un lien entre les différents membres de la profession et nos interlocuteur·rice·s privilégié·e·s.

https://assorda.com/ 

Membres du jury du Prix ARDA.

Meriem Amari

Née en Algérie, arrivée en France à 3 ans à Toulouse.

Obtention du Bac A3 cinéma audiovisuel premières réalisations de courts-métrages d’école et mise en scène et interprétation de pièces de théâtre. Ensuite des études d’histoire et d’histoire de l’art jusqu’au Master.

Elle débute dans l’audiovisuel comme assistante à la mise en scène et se dirige rapidement vers le casting. Sa première collaboration professionnelle est le film d’André Téchiné « Les égarés ». Au cours de ce tournage, elle fit répéter les jeunes comédiens Clémence Mayer et Grégoire Leprince-Ringuet.

De nombreuses collaborations suivront sur des longs métrages et des téléfilms en français, en anglais et en arabe (CF CV en PJ)

David Bertrand

Il débute la direction de casting en 2009, avec Nicolas Boukhrief, Eric Besnard, Vincent Garenq et Mathieu Kassovitz.

Il collabore désormais régulièrement sur les productions des long-métrages de Louis-Julien Petit (Discount, Les Invisibles), Grand Corps Malade et Mehdi Idir (Patients, La Vie Scolaire), David et Stéphane Foenkinos (La Délicatesse, Jalouse, Fantasmes) et plus récemment, François Ozon (Grâce à Dieu, Tout s’est Bien passé, Peter Von Kant) et Albert Dupontel (Adieu les Cons).

Après Délicieux d’Éric Besnard, sortiront en 2021/22, les prochains films François Ozon (Tout s’est bien passé, Peter Von Kant), Louis-Julien Petit (La Brigade), Blandine Lenoir (Annie Colère) et Nessim Chikhaoui (Placés), la mini-série fantastique de Dominique Rocher, La Corde (Arte) ainsi que les deuxièmes saisons de Mortel (Netflix) et Validé (Canal+).

Membre de l’Arda, l’Association Française des Directeurs de Casting, depuis 2010, il est membre du collectif 50/50 qui milite en faveur de plus d’égalité Hommes/Femmes et de diversité dans le cinéma et l’audiovisuel français et soutient le collectif DiasporAct (« Noire n’est pas mon métier ») .

Okinawa Guerard

Directrice de casting depuis 20 ans, elle a démarré par le casting “sauvage” puis s’est vite rapprochée des acteurs du théâtre, du subventionné, puis des acteurs belges. 

Elle a travaillé avec Lucas Belvaux, Jean Xavier Delestrade, Volker Schlöndorff, Frederic Mermoud, Hervé Hadmar, Mélissa Drigeard. 
Elle a également réalisé d’un documentaire Alix au pays des gènes pour Arte récompensé avec les étoile de la SCAM: 

 

 

Ciné Concert. Cinéma du Patrimoine CNC – LVB

L’association la Voix des boucalais créée en 2011 a pour objet social une contribution active à l’amélioration du cadre de vie de tous les résidents boucalais dans les domaines suivants : culturel, urbanisme, social, environnement.

Dans le cadre de ses activités, LVB promeut en partenariat avec le cinéma l’Albret les fims du patrimoine et plus généralement le cinéma d’hiver à Vieux Boucau.

Cette année, La Voix des Boucalais s’associe, pour sa 4ème édition, avec le festival Huellas cinéma franco espagnol qui aura lieu du 29 au 31 octobre 2021.

Fidèle à son objectif de mettre en valeur des films méconnus ou oubliés, LVB proposera une séance de courts métrages issus des collections de la Direction du Patrimoine du CNC.

Cette année l’accent est mis sur l’opérateur et réalisateur catalan Segundo de Chomon et ses contemporains français : Georges Méliès, Gaston Velle et Ferdinand Zecca, les pionniers des films à trucage.

Programme:

  • « Le Voyage de Gulliver à Lilliput et chez les géants » de Georges Méliès, 1902, 4 minutes, film à trucage, couleur.
  • « Création renversante » de Segundo de Chomon, 1905, 1 minute, film à trucage, teinté.
  • « Rêve à la lune » de Gaston Velle & Ferdinand Zecca, 1905, 6 minutes, film à trucage, couleur.
  • « Le Troubadour » de Segundo de Chomon, 1906, 2 minutes, film à trucage, noir & blanc & couleur.
  • « L’Ecrin du Rajah » de Gaston Velle,, 1906, 8 minutes, film à trucage, noir & blanc & pochoir, fichier.
  • « La Grenouille » de Segundo de Chomon, 1908, 3 minutes, film à trucage, teinté, intertitres anglais.
  • « Sculpteur moderne » de Segundo de Chomon, 1908, 6 minutes, film à trucage, teinté.
  • « Le Locataire diabolique » de Georges Méliès, 1909, 7 minutes, film à trucage, pochoir.

Acheter le pass festival court

Sélection de courts métrages IV Festival Huellas

Le comité de sélection des courts métrages de la IVe édition du Festival de Huellas à Vieux Boucau a sélectionné un total de 18 courts métrages sur un total de 262 courts métrages reçus. Félicitations aux sélectionnés et un grand merci à tous les participants inscrits.

 

Sélection Officielle en Compétition de courts métrages d’Espagne et de France.
Memories, de José Vega. Espagne.
J’arrive, de Bertrand Basset. France.
Survivers, de Carlos Gómez-Trigo. Espagne.
Frère et sœur, de Coralie Lavergne. France.
A world free of crisis, de Ted Hardy-Carnac. France.
Totem Loba, de Verónica Echegui. Espagne.

 

Sélection Officielle courts métrages français hors compétition.
Fake, de Lou-Brice Léonard.
Les saisons sauvages, de Nathalie Giraud.
Fatale Orientale, de Holy Fatma.
Ainsi commença le déclin d’Antoine, de Paul Rigoux.
Pour un zeste d’amour, de Hadrien Krasker & Mathieu Bouckenhove.

 

Sélection Officielle courts métrages espagnols hors compétition.
La Casa de Coto, de Guillermo Alcalá Santaella.
Colada, de Ibon Hernando.
Emilia, de Cristina Guillen.
Fase 5, de Carles Valdés.
Acto Reflejo, de Alfonso Díaz.
Caníbales, de Mikel Bustamante.
A Knowing of Loss, de Marc Puig Biel.

Conférence de Philippe Guillard : De l’idée à l’écran

Le Festival Huellas organise une conférence gratuite animée par Philippe Guillard le samedi 30 octobre à 10h30 au cinéma l’Albret à Vieux Boucau. Cette conférence traite le sujet “ de l’idée à l’écran, comment je crée mes films”.

Cette masterclass aborde un thème ambitieux autour de la créativité sur lequel Philippe Guillard partagera son expérience en tant que cinéaste. Il évoquera le processus créatif pour transformer une idée en une histoire captivante et émouvante. Ce format se révèle propice à l’échange avec le public, échange durant lequel le réalisateur nous confiera ses secrets et sa méthode.

Présentation de Philippe Guillard

Philippe Guillard est un homme aux multiples facettes. Il est connu comme un homme de terrain : joueur de rugby, chroniqueur sportif, réalisateur. Mais il se ressource aussi dans l’écriture. L’ancien sportif professionnel exerce aussi comme auteur de romans, scénariste et dialoguiste.

Il a été rugbyman pendant 12 ans de 1982 à 1994 au Racing Club de France participant au retour en élite du club et à au sacre de ce même club comme champion de France en 1990.
Surnommé La Guille sur les bords de terrain, il officie ensuite en tant que commentateur et chroniqueur sportif. Son ton décalé et truculent caractérise ses interventions.

Le cinéaste assume durant la même période son envie d’écrire, d’abord en tant qu’auteur de deux romans. Son livre “Petits bruits de couloirs” obtient le Grand Prix de la Littérature sportive. L’ancien rugbyman écrit et réalise aussi des sketchs et des bandes annonces durant ces années à la télé. Il décroche ainsi le prix de la meilleure bande annonce sportive en 2006.

Philippe Guillard n’est donc pas un homme à se consacrer à un seul projet. A partir de 2001, en plus de ses chroniques drôles et parfois décapantes, il offre ses talents de scénariste à plusieurs comédies comme Trois zéro, Camping ou Disco.

Enfin en 2011, sort son premier film en tant que réalisateur “le fils à Jo”, primé au festival du film de Sarlat et de Cabourg. Suivent alors “On voulait tout casser” en 2015 et “Papi-Sitter” en 2020. Son dernier film “J’adore ce que vous faites” sortira au printemps 2022.

Photo : Natasha Guinaudeau

Philippe Guillard aime raconter des histoires. Lors cette conférence, il transmettra, avec générosité et passion, son expérience à tout le public présent.

Une opportunité pour tous les créateurs et tous les passionnés de cinéma

Ainsi toutes les personnes intéressées et intriguées par la création d’un film sont conviées à rejoindre cette masterclass lors du Festival Huellas à Vieux-Boucau.

Cette conférence s’adresse en premier lieu à tous les amoureux du 7ème art. Ces derniers pourront échanger librement avec Philippe Guillard. Le réalisateur confiera sa méthode de travail. Il participe ainsi à lever le voile sur les étapes de création d’un film, de l’idée originale de départ à la diffusion dans les salles obscures.

Par ailleurs, le Festival Huellas invite également tous ceux qui souhaitent découvrir le monde du cinéma et particulièrement le travail de ceux qui sont derrière la caméra. Cette conférence offre une opportunité unique aux personnes désireuses d’embrasser une carrière dans le cinéma mais qui n’ont pas accès à une formation sur notre territoire. Elle apportera, grâce au partage dont nous honore Philippe Guillard, certaines connaissances que les cinéastes en devenir cherchent à acquérir

Tous les créateurs, quel que soit le support de création, sont incités à participer à cette masterclass. Ils pourront comparer leur propre méthode avec celle de Philippe Guillard. Cette transmission de savoir profitera à tous les artistes et tous les créateurs de contenus.

L’ Huella (empreinte) de Philippe Guillard

Le format même de la conférence se prête à refléter la personnalité de son animateur. A Vieux-Boucau, nous bénéficierons de l’humour et des valeurs de Philippe Guillard.

Le cinéaste a tourné Papi-Sitter dans les Landes et Le fils à Jo dans le sud-ouest. Un fort attachement se ressent entre le réalisateur et notre territoire. Les échanges, sur une région et avec un public qu’il affectionne et connaît, promettent convivialité et émotion lors de cette masterclass.

Philippe Guillard s’est imposé dans le rugby, sport pour lequel il n’était pas réellement prédestiné. Il s’est engagé pendant 12 ans dans le même club, participant activement à lui faire gagner le Brennus. Les valeurs comme l’engagement, la famille, la passion se trouveront donc au cœur de cette conférence sur le processus créatif d’un film.

Le réalisateur s’est investi dans une seconde carrière professionnelle, qu’on juge assez loin du rugby. Ses envies de création ont évolué peu à peu, abordant tous les sujets pour devenir le cinéaste à succès que l’on connaît. Ses qualités comme la persévérance, l’implication, le courage contribueront également à la richesse de cet échange

L’association Chocolat Cinéma, à travers le Festival Huellas, propose une belle et audacieuse opportunité pour notre territoire et les amoureux du septième art. Cette conférence animée par Philippe Guillard sera donc imprégnée par toutes les valeurs que le Festival Huellas s’attache à réunir : la créativité et l’émotion, l’engagement et l’implication, l’humour et l’humanité.

+ d’infos : info@festivalhuellas.com

Article écrit par : Amelie Zanin

Avant-première de « Madres Paralelas » le nouveau film de Pedro Almodóvar à Festival Huellas

Comme nous l’avons fait l’année dernière avec « La Voix Humaine » nous avons une nouvelle fois une avant-première de Pedro Almodóvar pour partager avec notre public lors de l’ouverture du IVe Festival Huellas le 29 octobre à Vieux Boucau.

Nous aurons la présence de José Luis Alcaine, directeur de la photographie du film, et une conférence aura lieu sur le processus créatif et la relation entre José Luis Alcaine et Pedro Almodóvar.

Le film sera présenté par Carlos Laureda, rédacteur pour le magazine Fotogramas, membre des Prix Feroz et membre du Conseil d’Administration de l’Académie Lumière.

La sortie du film en salles en France est prévue pour le mois de décembre prochain.

SYNOPSIS
Sur deux ans, le film suivra deux femmes qui ont accouché le même jour et qui ont des trajectoires parallèles.

Bande annonce officielle de ‘Madres Paralelas’, écrit et réalisé par Pedro Almodóvar et avec Penélope Cruz, Milena Smit, Aitana Sánchez-Gijón, Israel Elejalde, Rossy de Palma et Julieta Serrano.

 

Promotion du cinéma français en Espagne

Pour sa 4ème édition, le Festival Huellas signe un accord avec les Cinemas Cinesa pour projeter à Madrid les courts-métrages finalistes de sa compétition et une sélection de courts métrages français. Cette convention confirme la volonté du festival de stimuler les échanges et la promotion du cinéma entre la France et l’Espagne.

Promouvoir le cinéma français en Espagne

L’association culturelle Chocolat Cinema, qui organise le Festival Huellas, innove et traverse les Pyrénées. Elle prépare et planifie des projections des courts-métrages finalistes du festival et d’une sélection de courts métrages français dans le cinéma “Cinésa Principe Pio” à Madrid.

Ce nouveau projet participe au soutien et à la diffusion du cinéma français et des nouveaux cinéastes en Espagne. Ainsi les courts métrages français sélectionnés bénéficieront d’une mise en lumière en Espagne et toucheront une audience inédite. L’entrée sera gratuite et l’association invitera la presse et les acteurs des industries et secteurs œuvrant pour la promotion de la culture française en Espagne.

Promouvoir le cinéma espagnol en France

Le Festival Huellas aspire à promouvoir, soutenir et diffuser les créations cinématographiques non seulement françaises mais espagnoles également.

Cet événement se révèle comme un authentique pont cinématographique entre la France et l’Espagne. Une seule ambition anime ce festival : mettre en lumière des films qui laissent des empreintes.

Ainsi lors des éditions précédentes, des longs-métrages espagnols ont été programmés dans des salles de cinéma landaises. Des courts métrages de la sélection officielle mais aussi des fictions hors compétitions ont été projetés.
Cette diffusion assure de nouvelles perspectives à des œuvres du septième art ibérique ainsi qu’à leurs réalisateurs et acteurs.

Venir au Festival Huellas

Cette année, le Festival Huellas se tiendra à Vieux-Boucau du 29 au 31 octobre. Des longs et courts métrages seront projetés au cinéma L’Albret. Des films sont également diffusés au cinéma l’Atlantic à Soustons.

Pour la compétition officielle, une sélection detrois courts-métrages espagnols et trois courts-métrages français seront sélectionnés pour leur qualité artistique et technique. Un jury franco-espagnol constitué de représentants talentueux de différents métiers du cinéma récompensent les meilleures créations cinématographiques.

 

Article écrit par : Amelie Zanin

Affiche du IV Festival Huellas

Le Festival Huellas a établi un partenariat avec l’association des artistes des Landes Artelandes pour promouvoir le talent et le travail des artistes du département.
Parmi les différentes propositions, celle choisie a été l’œuvre de Denis Vincent, artiste dacquois.

PRÉSENTATION 

La 4ème édition du Festival Huellas, pont cinématographique entre la France et l’Espagne, se déroulera du 29 au 31 octobre 2021 à Vieux Boucau Les Bains.

Cette année, les organisateurs ont fait appel à l’association Artelandes, pour la réalisation de l’affiche de la manifestation. Cette association a été créée par des artistes des Landes et des Pyrénées Atlantiques, afin de mettre en place un système de location d’œuvres d’art. L’association compte à ce jour 35 artistes.

Les amateurs d’art peuvent être des entreprises, des administrations, des banques, des commerces, hôtels, restaurants, bars… et aussi des particuliers. Tout comme pour le Festival Huellas qui est diffusé dans différentes communes des Landes , il s’agit de favoriser, par ce biais l’accès à l’art à tout un chacun. Forte des objectifs qui l’animent, Artelandes s’est lancé dans un projet de création de lieu intermédiaire.

Artelandes a donc lancé un appel à candidature auprès de ses adhérents en juin pour proposer le visuel de l’affiche. Sept projets ont été soumis aux organisateurs du Festival Huellas qui ont retenu la proposition de Denis Vincent, artiste dacquois.

Ce dernier est né à Fort de France en 1971. En 1989 il débarque en métropole pour obtenir 6 ans plus tard son diplôme des Beaux-Arts à Orléans, en photographie. Graphiste pendant plus de 20 ans, de Brunstatt à Dax en passant par Paris, il explore encore et toujours l’image… Que ce soit par la photographie, la peinture ou l’ordinateur, il provoque à travers ses œuvres une émotion, une réaction, une interrogation, une réflexion… Ses œuvres sont à découvrir sur www.denis20100.com.

Contact : Festival Huellas : www.festivalhuellas.com

Contact Artelandes : artelandes@gmail.com

Palmarès III Festival Huellas 2020

Photo du Jury avec le directeur du Festival Huellas : Le Directeur de Casting David Bertrand, Le directeur du Festival Huellas Fernando Ariza, La Comédienne Anne Consigny et le Critique de cinéma Carlos Loureda.


– Meilleur Court métrages Espagne-France : LE SYNDROME ARCHIBALD, réalisé par Daniel Perez, FRANCE

– Mention spéciale du jury : AHÍ, DENTRO, réalisé par Manuel Castillo, ESPAGNE

– Meilleur Court métrages Européens : STICKER, réalisé par Georgi M. Unkovski. MACÉDONIE.

– Prix du public : LOU, réalisé par Camille Landru, FRANCE

– Prix Coup de Coeur Asso Chocolat Cinéma : A LA CARA, réalisé par Javier Marco, ESPAGNE,

– Prix Huellas tv et Plateformes : PEDRO RIVERO, The Platform.

Le jury a souligné l’énorme qualité des finalistes ainsi que leur gratitude pour leur participation à un festival si nécessaire en ce moment. « C’était très difficile, pour nous, nous récompensions les 6 finalistes » a souligné la comédienne Anne Consigny lors de l’annonce des lauréats du Festival.

L’Association Chocolat Cinéma travaille déjà sur la IV Edition en 2021, qui bénéficie déjà du soutien de la Mairie de Vieux Boucau et de la Communauté des Communes MACS.